Dimanche 7 septembre.

Les organisateurs de la 18° édition du Tour de l'Olivier, à Istres, proposent à côté de l'épreuve phare de 10,7 km, une marche nordique chronométrée sur 7,8 km. 

Tour_Olivier (1)


N'étant jamais allé à Istres, c'est aussi, pour moi, l'occasion de découvrir un beau panorama.
Arrivé de bonne heure, je récupère un dossard et ensuite, la sympathique Josy, à la buvette, me prépare un café-croissant que je déguste avec bonheur en regardant le jet d'eau égayer les rives du lac...il fait beau, chaud même...

Tour_Olivier (4)

Je songe un instant que nous avons certainement meilleure météo qu'à Genève...


Comme le départ sera donné vers 9h40, j'ai le temps de me balader autour de la chapelle Saint-Sulpice.

Tour_Olivier (6)

 

à 9h30, le départ des coureurs est donné...

les bêtes à course sont lâchées...

ça part très vite!

 

Rémi Teissier, qui habite mon village n'est pas loin...Il n'entendra pas mes encouragements.

 

 

 

 

 

 

 

Tour_Olivier (11) Quelques minutes plus tard, c'est le départ de la course de l'intégration...une très belle idée des organisateurs qui permettent, ainsi, à ceux pour qui la vie est parfois éprouvante, de partager le bonheur de l'effort et du dépassement de soi.
à 9h40, départ de la marche. Un peu de pagaille au début, éviter de se blesser ou de trébucher avec tous ces bâtons...2 marcheurs sortent rapidement du groupe et je les rejoins, mais leur rythme est rapide...coup d'oeil à la montre...nous allons entre 9,5 et 10 km/h.
Mais cette belle allure tombe assez vite, et lorsque nous gagnons la route après 1200 m, je me retrouve tout seul...Les coureurs du 10 km ont un tour à faire en ville, et ils ne sont pas encore arrivés sur nos talons...alors, fidèle à ma philosophie de me battre d'abord contre moi-même et d'aller jusqu'au bout de mes possibilités, je me lance dans un chrono tonique. l'an dernier, le premier avait mis 48'4"...pour tenter d'en faire autant, sinon mieux...


Le tracé est principalement sur route, du coup, il m'est plus facile de bien gérer les appuis au sol...toujours un appui, c'est le principe de la marche...Le bitume renvoie les vibrations des bâtons et je sens parfois des douleurs dans le coude. Tour_Olivier (6)
Je m'applique, tel un bon élève...


Alors qu'elle n'est pas ma colère lorsqu'un des organisateurs, passant à bord de son 4x4, me crie que je triche, que je cours...comment lui prouver que je respecte à la lettre le règlement de la marche nordique, version compétition...
Le futur vainqueur de la course me double, escorté par des cyclistes, un caméraman juché sur une moto...s'il me filme...sans doute ce sera l'occasion pour beaucoup de constater que l'on peut marcher à 11 km/h..

Mon rythme ne faiblira guère qu'entre le 5ième et le 6ième km, lorsque nous aborderons la descente...toujours délicat de respecter les appuis en descente, et il me faudra légèrement ralentir et me concentrer!

A l'approche du lac, dans le dernier km, les quadriceps commencent à tirer...mais je tiens bon jusqu'à la ligne qui me délivre de l'effort....

Au final, ma montre marquera 42'20 " pour les 7,8 km, soit 10,9 de moyenne...