Nos députés ont voté mardi 14 octobre la loi sur la transition énergétique. De cette loi, je retiens en particulier que la vaisselle plastique jetable sera interdite à la vente avant 2020.

gobelets1Je me dis que 2020, c'est bien loin...et qu'il faudrait que cette loi ne tombe pas dans l'oubli...

Produits de l'industrie pétrochimique, ces gobelets sont en poplypropylène. Ils ne sont pas recyclabes car trop minces, ils ne contiennent pas assez de matière et leur recyclage ne serait pas rentable.


L'impact environnemental d'un gobelet est lourd. L'utilisation d'un gobelet ne dure que quelques secondes, mais il faudra entre 400 et 500 années pour que ce gobelet se dégrade dans la nature!

Actuellement, la meilleure façon de valoriser ces plastiques, c’est de les jeter dans la poubelle habituelle. Incinérés, ils aident à la combustion des autres déchets en économisant du fuel ou du gaz. Ils contribuent à produire de l’énergie, utilisée pour chauffer des logements ou des équipements collectifs. Toutefois, ces incinérateurs produisent des fumées toxiques....donc cette filière n'est pas idéale!

Incineration_primaire



Mais de nombreux organisateurs de trail, conscients de l'impact environnemental causé par ces déchets, imposent l'usage d'un gobelet unique que les compétiteurs emportent avec eux, tout au long de leur épreuve.

gobelets2

gobelets4



Et les fabriquants ne s'y sont pas trompés, en exploitant à des fins publicitaires ces gobelets.

 

Si pour les trails, cette pratique est bien admise par les sportifs, qu'en est-il pour les avaleurs de bitume?
Le coureur lambda qui couraille à 10/14 km/h pourra sans doute prendre quelques secondes sur son chrono pour sortir son gobelet et s'hydrater...mais les grands champions, comment feront-ils?

Verra-t-on, un jour, l'Ethiopien Kenenisa Bekele qui vole à plus de 20 km/h ralentir et perdre quelques secondes pour s'arrêter à un poste de ravitaillement...?

Bekele


A moins que le porte-gourde ne se généralise, y compris par le haut-niveau et que chaque coureur gère lui-même son hydratation, avec la possibilité de faire remplir sa gourde à divers relais ou, comme le font déjà certains coureurs de trail, échanger de gourde avec un membre de son staff sportif.gobelets3