Mardi 21 octobre.
Suite à un douloureux lumbago qui m'a contraint à une coupure de 11 jours, j'ai repris d'abord doucement, puis en augmentant la charge d'entraînement.
Dimanche, un peu moins de 8 km en 1h...le dos était encore bien raide.

Montée au gros Cerveau, derrière le zoo


Lundi, le même parcours, en 54 minutes...ça allait mieux...
Mardi, en fin de journée, je me lance en direction du Gros Cerveau, colline rocheuse qui domine la baie de Bandol du haut de ses 320 m.

Pierrier, batterie militaire du Gros Cerveau


L'atmosphère est délicieusement agréable...les météorologistes l'ont annoncé...c'est le dernier jour de l'été indien...demain, mistral et tramontane feront ployer pins et garrigues.

 

Salle militaire, Batterie de la Pointe du Gros Cerveau


La montée est régulière, presque 4 km si on prend en compte l'approche par la route du zoo exotique de Sanary-Bandol...Je maintiens un bon rythme, mais sans chercher à forcer le chrono. En une trentaine de minutes, j'arrive à proximité des ruines militaires de la batterie de la Pointe.

Deux bâtiments sont encore debout, mais ils ont perdu leur toiture.

Salle militaire, Batterie de la Pointe du Gros Cerveau

Un souterrain passe sous cette bâtisse...l'entrée est fermée par une solide trappe.

En portant le regard vers la Sainte Baume

Du sommet de la crête rocheuse du gros Cerveau, panorama sur le Castellet et le Beausset, au loin la Sainte Baume

Baie de bandol, au loin le Cap Sicié

Côte Sud, la baie entre Sanary et Bandol...tout au fond, le massif du Cap Sicié.
Avec une pointe de regret, je m'arrache à ces merveilleux paysages; retour vers la ville, 12,2 km en 1h24, avec 410 m de D+