Dimanche 8 février, sur le majestueux site de Roques Hautes, au pied de la montagne Sainte Victoire, le club d'athlétisme d'Aix en Provence a préparé un beau parcours (2 tours de 5,7 km) aux nombreux marcheurs (150 environ) qui ont bravé la froidure.

RoquesHautes (16)Crédit photos:Daniel Dessertine,Coach Athlé Santé FFA

9h30, le départ est donné et immédiatement plusieurs concurrents donnent le rythme: l'allure est soutenue.RoquesHautes (6)

 

 

 

Nous traversons rapidement la prairie de RoquesHautes, puis un étroit goulet assez boueux nous mène au pied de la difficulté majeure du circuit: un bon km de montée, avec dans le bas, des passages au moins à  20℅!

RoquesHautes_depart
crédit photo: http://coachsportbienetre.overblog.com

Cette  montée est l'occasion pour les marcheurs en forme de creuser les éccarts.
Nous sommes trois à nous lancer dans un beau duel sportif: , Alexandre M., David D., et moi.

RoquesHautes (13)


Nous nous retrouvons rapidement seuls en tête. David D. donne le tempo, très soutenu, puis je tente une relance en me portant à sa hauteur...
Mais, c'est Alexandre M. qui réagit et, comme à Carnoux  il y a quinze jours, il poursuit l'effort sur un rythme fou et nous avons du mal à suivre. Finalement, nous gagnerons la crête en étant toujours groupés.

David D. progresse dans un style très pur, Alexandre M. allonge ses longues jambes...et je peine à les suivre.
Aujourd'hui, il y a des juges officiels positionnés très régulièrement sur le circuit...sur des secteurs en côte, sur des descente faciles, sur des sections planes, et dans la longue descente vers l'arrivée...

David et Alexandre, qui arriverons ensemble, main dans la main.


ça me crisque un peu, et je manque de relâchement car c'est la première fois que je subis l'examen de personnes qualifiées pour juger de mon style....
Je n'ai pas encore assez d'expérience dans cette nouvelle discipline et manque de confiance en ma technique de marche. Et aux allures où nous allons, l'écart entre la marche et la course me semble assez subjectif...les temps d'appuis au sol se comptent ici en centièmes de secondes!
La fin du premier tour correspond à une longue descente, rapide et avec beaucoup de cailloux instables...autant de difficultés pour bien gérer la technique du pas nordique....Nous avons passé une juge officielle depuis 50 m environ lorsque j'entends quelqu'un crier dans notre dos...

Impossible de s'arrêter ou de se retourner...Alexandre M. m'annonce que je viens de prendre un avertissement pour marche non-conforme. Pourtant, je fais mon maximum pour avoir toujours un pied bien en appui au sol...


Le second tour sera tout aussi rapide que le premier...nous sommes vraiment en forme... La seconde montée raide me semble quand même plus  difficile. Je sens des signes de fatigue, mais parvenu sur la partie plane je n'ai que 10 m de retard, que je comble progressivement.
Je ne suis pas serein car une deuxième pénalité serait signe d'une disqualification....Donc, j'ai le sentiment de marcher sur des oeufs!
Lorsque nous arrivons dans la descente finale, je ralentis très légèrement pour assurer mes appuis...Il vaut mieux que je conforte une place de 3ième. De toute façon, mes deux compères d'échappée sont plus fringants et véloces que moi...plus jeunes également!
Je m'arrête presque à la hauteur de la juge qui m'a sanctionné. Elle me confirme ma pénalité...et m'informe que je ne pousse pas assez loin, en arrière, avec les bâtons.

Le podium scratch


A l'arrivée, je serai troisième, à 20 secondes de David et Alexandre qui ont décidé de finir ensemble, main dans la main....preuve d'un bel esprit sportif.
Au chrono, 11,4 km en 1h16'20"...ça fait du 9 km/h...pas mal sur un parcours aussi exigeant!

Pour finir, remerciements au club AixAthlé, pour leur accueil, les crêpes qu'ils ont proposées à tous les marcheurs (chouette idée!) et pour les photos mises en lignes, ici.

.....
mercredi 11 février: séance de décrassage dans la colline, avec aussi du travail technique sur les bases de la foulée nordique.
A allure basse, en cherchant à bien décomposer les mouvements, accentuer le déroulé du pied, et surtout prolonger la poussée du bâton, bien dans le dos....
Puis, progressivement, en augmentant légèrement l'allure....Je m'imprègne petit à petit de ces nouveaux repères...d'ailleurs, j'aurai des courbatures dans les épaules, et au niveau des fessiers .
Le week-end prochain, si la météo le permet, je me testerai sur une plus longue distance.